• Blog

    Se préparer à l’hiver

        Plus encore que l’automne, l’hiver peut être à l’origine d’une dépression saisonnière dû en grande partie au manque de lumière. La lumière arrive au cerveau via l’œil et donne l’information « jour/nuit ». Cette information va permettre au cerveau de donner l’ordre de fabriquer les hormones correspondantes et donc de réguler le fonctionnement de notre corps en l’adaptant à ce rythme « jour/nuit ». Les hormones diurnes permettent l’activité physique et cérébrale, les hormones nocturnes dont la très connue mélatonine favorisent le sommeil. Le manque de lumière diminue la capacité de notre corps à sécréter l’endorphine, « hormone du bonheur », qui nous aide à être de bonne humeur. A contrario,  il engendre une…