Blog

Se préparer à l’hiver

 

 

Plus encore que l’automne, l’hiver peut être à l’origine d’une dépression saisonnière dû en grande partie au manque de lumière.

La lumière arrive au cerveau via l’œil et donne l’information « jour/nuit ». Cette information va permettre au cerveau de donner l’ordre de fabriquer les hormones correspondantes et donc de réguler le fonctionnement de notre corps en l’adaptant à ce rythme « jour/nuit ». Les hormones diurnes permettent l’activité physique et cérébrale, les hormones nocturnes dont la très connue mélatonine favorisent le sommeil.

Le manque de lumière diminue la capacité de notre corps à sécréter l’endorphine, « hormone du bonheur », qui nous aide à être de bonne humeur. A contrario,  il engendre une production anormale de mélatonine. De ce fait, le cycle du sommeil et l’humeur s’en trouvent chamboulés.

Nous pouvons ainsi facilement comprendre que le manque de lumière va influer sur notre humeur et notre sommeil et provoquer un coup de blues avec des variations d’humeurs passagères qui n’empêchent pas de continuer à assumer les activités quotidiennes.

Ce coup de blues peut aller jusqu’à une dépression saisonnière qui handicape alors la vie courante. Les symptômes sont alors une grande fatigue, des insomnies, un manque d’énergie, de l’anxiété, des troubles de l’humeur, une perte ou augmentation de l’appétit etc. Plus de 15% des français en souffrent, particulièrement les femmes.

Alors que faire ?

  • Profitez au maximum de la lumière naturelle en vous baladant, idéalement 30 minutes par jour.
  • Voyez vos amis et votre famille. Le rire et la bonne humeur sont les meilleurs antidépresseurs naturels
  • Et venez pratiquez la sophrologie ! elle vous permettra de chasser votre fatigue, de vous rebooster, de vous remplir de positif, et trouver votre soleil intérieur : bref de prendre soin de vous-même !

Vous êtes intéressé ? Suivez le lien :

https://www.billetweb.fr/pack-de-4-ateliers-etre-bienveillant-avec-soi-meme